Météorologie

  • Pluviomètre - mesurer la quantité de précipitations
  • Thermomètre - mesurer la valeur de la température
  • Anémomètre - mesurer la pression du vent
  • Girouette - montrer la direction du vent
  • Évaporomètre - mesurer la quantité d'eau s'évaporant dans l'atmosphère pendant un intervalle de temps donné
  • Hygromètre - mesurer l'hygrométrie (humidité relative de l'air)
  • Baromètre - mesurer la pression atmosphérique
  • Heliomètre - mesurer la durée de l'ensoleillement sur un point de la surface de la planète
  • Les nuages noctules cents sont minces cirriformes (80 - 85 km) et parfois vu dans la pénombre profonde après le coucher du soleil et le lever du soleil.
  • Les nuages nacrés sont des nuages (18 - 30 km) qui se forment dans la stratosphère. Ce sont rares et se forment surtout l'hiver à proximité des pôles. Les nuages et leur classification selon l’OMM - Les nuages sont classés selon la norme de l'Organisation météorologique mondiale en dix espèces différentes. Cette classification, basée sur l'altitude des nuages, fait suite à une classification réalisée en 1896 selon l'Atlas international des nuages.
  • Les nuages cirrus (5 - 12 km) sont vaporeux et surtout transparent ou translucide. Cirrus isolés ne mettent pas la pluie mais de grandes quantités de cirrus peuvent indiquer un système de tempête qui approche éventuellement suivie par beau temps.
  • Nuages cirrostratus se composent de feuilles larges qui couvrent une grande partie du ciel. Il est peut être un précurseur de la pluie ou la neige.
  • Nuages cirrocumulus contiennent des cristaux de glace ou des gouttelettes d'eau. l'instabilité convective limitée au niveau des nuages donne le nuage une apparence laminée ou ondulée.
  • Nuages altostratus sont formées quand un grand masse d'air est levé a le milieu étage de la troposphère et se condense, généralement le long d'un système frontal. Il peut apporter la pluie ou de neige. Si la précipitation devient continu, il peut épaissir en nimbostratus.
  • Nuages altocumulus ne sont pas toujours associées à un front météorologique, mais peut apporter encore des précipitations, généralement sous la forme de virga qui ne parvient pas au sol.
  • Nuages stratocumulus sont grumeleux, souvent formant dans l'air instable, et ils peuvent produire de la bruine.
  • Cumulus sont des nuages de convection limitée qui ne pousse pas à la verticale. La hauteur verticale de bas en haut est généralement inférieure à la largeur de la base du nuage. Ils apparaissent similaires à stratocumulus mais les éléments sont généralement plus détaché et moins large à la base.
  • Nuages stratus se forment dans les couches horizontales basses ayant une base en guenilles ou uniforme. La première forme souvent dans les précipitations, tandis que les dernières formes dans des conditions humides maritimes ou d'autres masses d'air stables. La base se trouve à des altitudes inférieures à quelques centaines de mètres. Lorsque cette base touche le sol, cela correspond à du brouillard.
  • Le cumulonimbus est le nuage qui présente la plus grande extension verticale. Il se présente généralement sous la forme d'une trompe évasée, d'un entonnoir ou d'une girolle.
  • Cycle de l'eau (hydrologique) - un modèle représentant le parcours entre les grands réservoirs d'eau liquide, solide ou de vapeur d'eau sur Terre : les océans, l'atmosphère, les lacs, les cours d'eau, les nappes d'eaux souterraines et les glaciers1).
  • Cycle du carbone - le cycle biogéochimique du carbone sur une planète2).
  • Cycle solaire - une période pendant laquelle l'activité du Soleil varie en reproduisant les mêmes phénomènes que pendant la période de même durée précédente3).
  • La circulation atmosphérique est le mouvement à l'échelle planétaire de la couche d'air entourant la Terre qui redistribue la chaleur provenant du Soleil en conjonction avec la circulation océanique4).
  • La cyclogénèse ou cyclogenèse est le développement ou l'intensification d'une circulation cyclonique dans l'atmosphère qui mène à la formation d'une dépression. Son opposé est la cyclolyse et son équivalent pour la formation d'anticyclones est l'anticyclogénèse.
  • Oscillation australe - La fluctuation du système climatique d’une saison à l’autre et d’une année à l’autre la plus prévisible5).
  • Oscillation biennale du vent (Oscillation quasi biennale) - un changement oscillatoire de la direction des vents dans la stratosphère équatoriale, jusqu'à environ 12 degrés de l'équateur, ayant une période entre 24 et 30 mois6).